Les tapis anciens sont de plus en plus appréciés au niveau des maisons. Cet engouement s’explique par leurs différents avantages, mais aussi par leur esthétique et leur raffinement. Les tapis anciens, notamment les tapis d’Orient, sont considérés comme des produits de luxe pouvant apporter une touche plus chic à la décoration des pièces. Ce sont aussi des tapis plébiscités pour leur durabilité dans le temps, leur résistance et leur utilisation pratique.

Bien entendu, leur acquisition peut représenter un véritable investissement, c’est pourquoi quelques démarches d’entretien sont à effectuer pour les garder en bon état et assurer leur longévité. Voici quelques conseils et astuces concernant leur entretien.

Un nettoyage régulier

Les tapis anciens ont souvent une grande valeur en fonction du modèle. Il est alors important de procéder à un nettoyage régulier et minutieux des pièces. Ce nettoyage régulier fait partie des démarches d’entretien de base à effectuer sur ce type de tapis. Pour réaliser l’opération, il est possible de s’aider d’une balayeuse mécanique ou d’un aspirateur en mode sans brossage. En effet, le brossage proposé par les aspirateurs peut éventuellement endommager les tapis anciens. Les traitements insecticides et les produits chimiques sont également à éviter. Cependant, pour assurer la qualité du nettoyage, il est préférable de solliciter un véritable professionnel en nettoyage de tapis ancien.

Un bon entreposage

Dans le cas où vous souhaitez ranger votre tapis ancien, il est essentiel de bien l’entreposer. Pour cela, il est conseillé de réaliser préalablement un nettoyage de celui-ci pour éviter les attaques de mites. Le tapis ancien doit être généralement rangé dans un endroit sec et propre, avec un taux d’humidité d’environ 65% et une température moyenne de 20°C. Il faut éviter d’emballer le tapis dans du plastique afin de prévenir l’apparition de moisissures et de condensation. L’idéal est de l’emballer dans du papier. Si vous comptez l’entreposer durant plusieurs mois, faire appel à un professionnel pour l’emballage est recommandé.

Un nettoyage en cas de taches

Les tapis anciens souvent faits à la main sont reconnus pour leur grande résistance aux taches. Cependant, certaines précautions sont à prendre en cas de liquides renversés sur le tapis. Vous devez alors éponger immédiatement la zone tachée avec un chiffon ou une éponge humide. Vous pouvez éventuellement frotter légèrement les boucles du tapis. Bien entendu, pour éviter les problèmes de décoloration ou de bavage de couleurs, mieux vaut éviter les remèdes faits maison.

Quelques habitudes d’entretien à adopter

Pour préserver l’esthétique d’un tapis ancien, vous pouvez penser à d’autres habitudes d’entretien simples. Vous pouvez, par exemple, utiliser un sous-tapis de bonne qualité sous votre tapis. Cela permet d’éviter qu’il se froisse, glisse ou s’étire. Cela permet également d’éviter les trous provoqués par les pieds de mobiliers en plus de l’utilisation de coupelles.

Il est aussi conseillé de protéger le tapis ancien contre les rayons UV du soleil pour éviter sa décoloration. Vous pouvez installer des vitrages à faible émissivité sur vos fenêtres ou y poser des filtres anti-UV.

Une restauration annuelle

Procéder à une restauration du tapis ancien est possible ou nécessaire en fonction de l’état et de l’utilisation du tapis. Il est utile de procéder à une inspection minutieuse de la pièce de tapis chaque année. Cette inspection concerne aussi bien le dessous que le dessus de celui-ci. Cela permet de distinguer les éventuelles dégradations et usures. La restauration de votre tapis par un expert peut alors être envisagée si la situation l’exige.