Dans les milieux professionnels, plus de 50% des décès trouvent leur origine dans les accidents de la route. D’autres chiffres aussi sont parlants. En effet, 90% des accidents de la route sont causés par le comportement du conducteur au volant. De ce fait,  les gestionnaires de flotte doivent sensibiliser les conducteurs à un mode de conduite plus prudent. De ce fait, ils doivent leur expliquer certaines règles à suivre. L’objectif est d’atteindre le « zéro accident ». Découvrez dans cet article, les précautions à prendre pour diminuer la mortalité routière relative au milieu professionnel.

La télématique embarquée : Garder les conducteurs et le véhicules en sécurité

Nombreuses sont les entreprises qui se servent des nouvelles technologies pour une meilleure gestion de leurs ressources. La télématique embarquée offre des solutions de géolocalisation véhicules qui permettent de mieux profiter de la flotte mais aussi assure un très bon niveau de sécurité. En effet, les outils de tracking suivent à la trace les déplacements des véhicules et optimisent leurs trajets. Ainsi, les circuits à parcourir sont bien étudiés et les temps perdus sont éviter. De ce fait, le conducteur est moins stressé et plus attentif au volant. L’année 2018 a été marquée par la nouvelle obligation de la fonction d’appel d’urgence e-Call. L’objectif est de réduire au maximum le temps d’intervention des services de secours en cas d’accidents.

Une formation régulière des conducteurs pour une meilleure sécurité

Certaines flottes comportent un type de véhicules  qui nécessitent une bonne formation avant d’être conduits.  Les chefs d’entreprise doivent aussi proposer des formations complémentaires qui sont en rapport avec leur cœur de métier. A titre d’exemple, pour les entreprises de transport routier, il est indispensable de fournir une formation sur les équipements embarqués. Par contre, une voiture de fonction ou un utilitaire léger ne nécessite aucun apprentissage. Les formations doivent être justifiées en cas de contrôle. De ce fait, leurs traces doivent être conservées.

La motivation : Pour des trajets plus sécurisés et sûrs

Dans certaines entreprises, on trouve des dirigeants qui sont conscients des risques routiers et qui sensibilisent leurs collaborateurs par rapport à ce danger. Ainsi, ils organisent des challenges en vue d’améliorer le comportement des conducteurs au volant et de les divertir dans un même temps. En d‘autres termes, la communication des chefs d’entreprise sur ce sujet au sein de leur organisations est très importante.

Tester et accompagner les conducteurs

Les entreprises disposant d’une flotte font passer des tests de conduite aux conducteurs qui postulent. Si la conduite est une activité secondaire, ces tests peuvent ne pas être envisagés. Pour faciliter l’intégration des nouveaux recrus et pour partager avec eux les valeurs de l’entreprise, le dirigeant doit leur présenter la charte de la bonne conduite. En cas d’acquisition d’un nouvel véhicule, une journée de prise en main doit être envisagée. De plus, il convient de faire le suivi des collaborateurs et de leurs comportements au volant tout au long de l’année. Un élément très important à vérifier : l’employeur doit toujours s’assurer de la validité du permis de conduire de son salarié.

En guise de conclusion…

Les chefs d’entreprise disposant d’une flotte doivent mettre en place une charte de bonne conduite en vue de réduire au maximum le taux de mortalité routière. Motiver pour sensibiliser est une bonne méthode qui vise à instaurer les valeurs et les bons comportements pour une meilleure sécurité routière. De plus, des tests réguliers ainsi que des formations sottes à organiser pour suivre de près l’évolution des collaborateurs. Les solutions de télématique embarquée sont de grand secours dans ce sens.