Garantir le remboursement de son crédit auto

Véhicule
crédit auto
23 janvier 2018 / By / , /

Un prêt est souvent sollicité pour financer l’achat d’une voiture, mais cet acte requiert plusieurs conditions de solvabilité de la part de l’emprunteur. Les organismes prêteurs exigent par exemple au débiteur une situation stable, des revenus réguliers, un taux d’endettement minimal, etc. Il se peut aussi que le créancier exige une garantie de remboursement appelée sûreté personnelle ou sûreté réelle. Il y en a plusieurs types et leur but est de s’assurer que l’emprunteur honore ses dettes même en cas de difficulté.

Caution et nantissement

Le système de cautionnement est déjà utilisé dans plusieurs types de prêt notamment le crédit immobilier, pour lequel le risque de perte de remboursement est plus élevé pour les créanciers.

Pour le prêt auto, la caution simple et la caution solidaire sont les garanties les plus répandues. Pour en savoir plus sur l’offre de credit auto bnp, vous pouvez vous rendre sur le site web ou de prendre rendez-vous en agence.

La première consiste pour l’organisme prêteur de demander le remboursement du crédit auprès d’une personne désignée par les deux parties dans le cas où le débiteur présenterait un défaut de paiement.

Cette procédure ne peut être entamée que lorsque l’emprunteur est déclaré insolvable. C’est pour cette raison que peu d’établissements acceptent ce type de caution. La caution solidaire est par contre plus utilisée :  le principe est le même que pour la caution simple, sauf que le prêteur peut la déclencher dès qu’il y a un défaut de paiement même si le débiteur n’est pas averti. Enfin, il existe la caution multiple dans laquelle l’emprunteur peut demander de garantir le remboursement avec plusieurs personnes en caution en cas d’impayé.

Dans un tout autre système, le nantissement n’engage que le prêteur et le débiteur. Ce dernier devra bloquer un compte bancaire au profit de l’organisme de crédit ou de la banque dans lequel le remboursement pourra être soutiré en cas d’impayé. Même si le compte est en son nom, l’emprunteur ne peut que l’alimenter sans avoir la possibilité d’effectuer un retrait. Notons qu’un contrat d’assurance vie peut très bien faire l’affaire : l’emprunteur peut toujours effectuer des dépôts et bénéficier un jour des avantages de cette couverture quand il n’a pas enregistré un défaut de paiement.

La mise en gage d’un autre véhicule

Ce type de garantie de remboursement consiste à proposer un bien matériel dont la vente servira à rembourser une dette en cas de défaut de paiement. Dans le cadre d’un prêt auto, l’emprunteur peut mettre en gage un autre véhicule pour financer un nouvel achat. Il n’aura pas à donner son ancien véhicule au prêteur, mais à signer un contrat qui stipule qu’en cas d’impayé, il est obligé de vendre son ancienne voiture pour honorer ses dettes.

Dans cette optique, le véhicule est enregistré comme mis en gage chez la préfecture. Le propriétaire ne peut donc pas vendre celui-ci sans que le prêteur l’autorise. C’est d’ailleurs ce dernier qui se charge de tout le nécessaire pour mettre en vente la voiture gagée. Cette solution n’est donc pas très appréciée par les créanciers, car les démarches de vente sont parfois longues et à leur frais.

Il faut savoir que la garantie de remboursement n’est pas une obligation légale dans le prêt auto. Il est donc possible de refuser ce système ou de changer de prêteur quand on justifie d’une solvabilité : montant emprunté à la hauteur des revenus, taux d’endettement faible, apport personnel, etc.

JD

Vous pouvez lire aussi...

Permis de conduire
Permis de conduire : démarches et formalités
18 décembre 2017